eGezondheidslandschap in 2019

Statut du plan d’actions e-Santé 2013-2018

BRUXELLES, 12/12/2018. – Le plan d’actions e-Santé 2013-2018, entre-temps révisé en 2015, a fixé une large série d’objectifs ambitieux autour de l’utilisation intelligente de la technologie dans le domaine des soins. Et le succès a été au rendez-vous. En effet, grâce à un plan par étapes clair, de nombreuses actions concrètes ont été menées à bien ces dernières années. Le secteur a également pris conscience de la plus-value que peut apporter l’e-Santé.

Sur les quelques 206 objectifs spécifiques formulés dans le plan d’actions, environ 75 % auront été réalisés fin 2018.Parmi les 25 % restants se trouvent des objectifs qui, au fil des ans, ne se sont plus avérés pertinents ou judicieux, mais aussi des objectifs qui, à la lumière des faits, étaient trop ambitieux ou trop complexes. Certains seront donc repris dans le prochain plan d’actions.

Il y a un consensus général, tant auprès des autorités et administrations que des prestataires et établissements de soins, pour dire que le plan d’actions e-Santé 2013-2018 a donné des résultats précieux, en termes de qualité des soins, d’efficacité et de simplification de certains processus administratifs.

Parallèlement, il est évident que l’après-2018 est encore loin d’être réglé. Le domaine de l’e-Santé ne cesse d’évoluer et les nouveaux développements s’enchaînent toujours plus rapidement. C’est pourquoi nous planchons actuellement sur un nouveau plan qui devra aussi intégrer cette évolution pour les prochaines années. Les points d’attention à cet égard portent sur :

  • l’élargissement de concepts déjà mis en oeuvre ;
  • la création, le renouvellement et l’adaptation de projets ;
  • la poursuite de l’élaboration du cadre, de l’organisation et de la mise en œuvre de systèmes existants (pouvoirs publics et secteur privé) ;
  • l’excellence dans l’opérationnelle ;
  • la connexion avec des initiatives, programmes, projets européens et internationaux.

Fin 2018, nous présenterons officiellement le tout nouveau plan d’actions 2019-2021.

 

Le paysage de l’e-Santé en 2019

Pour le prestataire de soins

 

Tous les médecins généralistes disposeront d’une dossier médical informatisé (DMI) pour l’ensemble de leurs patients, publieront et tiendront à jour un Sumehr dans un ‘coffre-fort’ sécurisé (Vitalink, Intermed ou BruSafe).

 

Pour tous les autres professionnels de soins, un dossier patient informatisé (DPI) sera défini et ils pourront également publier et tenir à jour (certaines) informations issues de leur DPI dans les ‘coffres-forts’ sécurisés..

 

 

En savoir plus…

Pour le patient

 

Le patient aura accès à toute information qui le concerne et qui sera disponible via les ‘coffres-forts’ et les HUB’s. De filtres pourraient être définis (en discussion).

 

La possibilité de mettre en place une plate-forme consolidée permettant au patient de disposer de toute l’information au même endroit, qui mettrait des instruments d’analyse à disposition du patient ainsi que des instruments de ‘traduction’ lui permettant de mieux comprendre son dossier est à l’étude. Ceci contribuerait à la ‘health literacy’ du patient.

 

En savoir plus…

Rôle des autorités

Afin de réaliser les objectifs mentionnés ci-dessus, les autorités, tant fédérale que des entités fédérées, s’engagent à mettre en place

  • une structure de gouvernance commune destinée à assurer une coordination politique et
    opérationnelle des différents points d’action
  • du présent Plan d’actions
    un processus de monitoring permettant un suivi précis de l’implémentation des différents points
    d’action. 

Les différentes autorités s’engagent également à s’informer mutuellement des différentes initiatives qu’elles prendraient en complément aux points d’action définis dans ce Plan.

 

Points d’action

GMD = EMD => Sumehr

DPI hospitalier

Schéma de médication

Prescription électronique

Partager les données via le système hubs & metahub pour les hôpitaux généraux et universitaires

Partager afin de Collaborer

Établissements psychiatriques et autres et système hubs & metahub

Instauration d’un Instrument d’Évaluation uniforme (BelRAI)

“Incitants à l’utilisation”

Accès aux données par le patient (PHR)

Communication

Formation et soutien ICT des dispensateurs de soins

Standards et politique de terminologie

MyCareNet

simplification administrative

Traçabilité des implants et des medicaments

Utilisation généralisée de la eHealthBox et des données de dispensateurs de soins disponibles dans CoBRHA

Inventaire et consolidation des registres

Mobile Health

Gouvernance, implémentation et monitoring e-Santé

En dialogue

Avez-vous des remarques ? Souhaitez-vous obtenir plus d’informations ?