eGezondheidslandschap in 2019

Point d’action 13 : standards et politique de terminologie

Responsable

Organisation : SPF SP
Chef de projet : plate-forme e-Health (standards) – SPF SP (terminologie)

 

Contexte et objectifs

Une politique de terminologie bien conçue, comme élément d’introduction de normes généralisées en eSanté, doit mener à une meilleure communication entre les divers acteurs des soins de santé et à une augmentation de la qualité des soins, notamment en permettant un soutien à la décision et des alertes. En outre, cela offre également des possibilités d’abaissement de la charge administrative à travers la déduction justifiée des informations pour un usage secondaire.
L’utilisation d’un dossier patients informatisé améliore la communication et augmente la disponibilité des informations. Si, en plus, les informations cliniques sont stockées de façon à permettre un stockage et une extraction «intelligents», les avantages se multiplient fortement.
SNOMED-CT offre cette possibilité parce que les concepts ont été définis de telle manière qu’un ordinateur peut les interpréter.

Objectifs

  Introduire des informations non équivoques dans le dossier patient électronique

  • Permettre un échange électronique de données correct entre prestataires de soins et entre prestataire de soins et patient
  • Permettre une consultation intelligente de ces données, en soutien aux soins pour le patient individuel
  • Sans charge d’enregistrement supplémentaire, déduire des informations pour un usage secondaire, comme la facturation, le contrôle de la qualité, la recherche scientifique et les informations stratégiques.
  • Coordination des standards dans le cadre des différents autres points d’action

Actions et timing

Actions
Timing

Communication claire sur les trois organes qui soutiennent les efforts de standardisation et leur gouvernance : centre de terminologie (Aspect sémantique), groupe de structuration des messages (Aspect technique – Kmehr), groupe d’architecture (Architecture fonctionnelle)

Inventaire et fixation de priorités :

Lancer les groupes de travail par groupe professionnel afin de traduire les priorités générales en priorités détaillées

le site web du Centre de terminologie dispose d’un dossier de normes sémantiques reconnues/acceptées dans le cadre du projet d’e-Santé complété par incrément et qui servira de base au thésaurus de référence définitif

un plan par étapes présentera les actions et le calendrier pour chaque standard par domaine

Q4 2015

Pour l’utilisation de SNOMED-CT : dresser et réaliser un plan de développement incrémentiel réglé en fonction des différents utilisateurs : 10 use-cases en parallèle
Rendre opérationnel le NRC (Nationaal Release Centrum) afin qu’il puisse réaliser les travaux préparatoires/de soutien permettant le déploiement d’un langage standardisé et, notamment :

  • Former des terminologues et des experts
  • Traduire les termes les plus relevants en français et néerlandais
  • Actions en vue de soutenir l’accès pour le patient : ajouter, pour chaque concept sélectionné, un terme de référence pour la terminologie concernant les patients
  • Mapping avec les autres terminologies et classifications :
    • Afin de pouvoir réutiliser les données déjà disponibles dans les softwares des généralistes (IBUI/3BT )
    • Afin de pouvoir extraire des données pour les enregistrements (ex : ICD-10-BE pour le RHM)
    • Faire usage au maximum de mappings internationaux (ex : vers ICPC, InterRAI, …)
      Installer un serveur de distribution et un user interface : publication d’un document contenant des recommandations pour la conception d’une user interface adaptée, lancement d’un appel à l’industrie pour faire des accords sur l’implémentation d’une user interface souple/correcte dans e.a. le DPI et concevoir un prototype que les terminologues puissent utiliser pour faire des tests

À partir de 2016

.
.
.
Q2 2016
31/12/2015

31/12/2017

31/12/2016

.

31/12/2016

Communication et formation :

  • un congrès SNOMED annuel pour la Belgique
  • Offrir des formations de base (e-learning) de l’IHTSDO (International Health Terminology Standards Development Organisation) et en assurer la promotion
  • Mettre à disposition des manuels (ex : SNOMED-CT starters Guide)
  • Promotion des standards
    • Extension du portail Kmehr pour communiquer sur :
      • § Structure de message : XML library
      • § questions sémantiques (lien vers le centre de terminologie)
      • § questions architecturales et fonctionnelles
    • Mise à jour du cadre de référence technique
    • Processus adapté d’évaluation des logiciels pour garantir l’alignement des solutions du marché aux standards sélectionnés et aux adaptations de standards

..

.

À partir du 25/9/2015
A partir de fin 2015

.
A partir de fin 2015

Q2 2015
.
Fin 2015

Q2 2016

Q1 2016

Q1 2016
Fin 2015

Gestion et coordination de l’ensemble des standards dans le cadre du projet e-Santé :

  • Note d’évolution de Kmehr par rapport à l’architecture actuelle, par rapport à un alignement et migration progressive avec HL7 V3 et les notions de CDA et par rapport aux aspects sémantiques (utilisation de SNOMED et adaptation de Kmehr)
  • Note de gouvernance pour le répertoire XML et Premier messages non Kmehr référencés
  • Développement d’un modèle de connecteur :
    • élaboration du modèle de connecteur avec gouvernance, transparence et standardisation (focus sur l’interopérabilité)
    • transposition en réglementation / législation
    • le modèle de connecteur devient opérationnel
    • déploiement du modèle de connecteur

..

.
S2 2016

.
.
T3 2015

S2 2015

.
S1 2016

S2 2016

A partir de 2017

Interopérabilité technique : publication des résultats labos en HL7 V3, dans une enveloppe Kmehr, de manière codée, par le système Hubs/ metahub et l’eHealthbox :

  • intégration des codes LOINC
  • connexion des labos aux systèmes hubs / metahub
  • résultats labos envoyés par les Hubs sous format HL7 encapsulé dans un message Kmehr
  • lettres de sorties des hôpitaux sont publiées en format standardisé sur les HUB’s
  • Mise à disposition pour les fournisseurs de logiciel et de service :
    • D’un répertoire central des webservice- services (eHealth, hubs, Vitalink, GFD/DPP, HealthData, …) et autres interfaces disponibles
    • D’un répertoire central pointant vers les modules d’intégration pour les maisons de soft disponibles ainsi que vers leur documentation technique et business (Liste d’API, connecteurs, technical library, et autres composants pouvant être intégrés de manière standard dans les logiciels)

.

.

..

Q1 2016
Q1 2016
À partir de 2017
À partir de 1/7/2017
S2 2016