eGezondheidslandschap in 2019

Point d’action 12 : Formation et soutien ICT des dispensateurs de soins

Responsable

Organisation : SPF SP
Chef de projet : SPF SP / GTI Professions de santé

 

Contexte et objectifs

Objectifs:

  • Inclure l’e-Santé dans la formation
  • Assurer une meilleure collaboration des parties qui donnent un soutien aux utilisateurs des services d’e-Santé

Actions en timing

Actions
Timing

Prévoir un module ‘e-Santé’ dans chaque formation en soins de santé (médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes, praticiens de l’art infirmier, etc.) d’un nombre d’heures/de crédits à déterminer

Inclure l’e-Santé dans les profils de compétences des différentes professions de soins

Les profils de compétence proposés par les différents conseils seront finalisés au sein d’un groupe de travail associant les différentes entités fédérées compétentes pour la définition du cadre de référence des cursus professionnels

31/12/2016

Pour tout système d’accréditation/formation continue des dispensateurs de soins, une formation continue sur l’utilisation concrète des services d’e-Santé, (DPI, etc.) constitue une sous-partie obligatoire.

e-Santé et accréditation : accord relatif aux systèmes d’accréditation adaptés (Dans chaque accréditation, un nombre de points minimum devrait obligatoirement être obtenu à travers la participation à des formations relatives à l’enregistrement et au partage électroniques des données ; systèmes de communication plus efficaces pour enregistrer les participations effectives et à harmoniser ou uniformiser le plus possible les procédures de reconnaissance)

Q4 2016

Initiatives de soutien ICT permanent en première ligne

permanent

Coordonner les helpdesks et les lignes d’assistance : groupe de concertation pour coordination, accords et communication uniforme dans le giron du Comité de concertation des Utilisateurs

A partir de Q4 2015

Plate-forme d’exercice : possibilité de s’exercer dans un « bac à sable numérique »

2016

Journées d’Utilisateurs : réunions à intervalles réguliers afin de pouvoir examiner les problèmes généraux et très concrets avec tous les intervenants concernés

3 X par an